L’élevage occupe-t-il les terres cultivables ?

1174 Views
Temps de lecture :2 Minutes, 30 Secondes

« L’élevage affame les pays pauvres en s’accaparant les terres cultivables pour nourrir le bétail au lieu de nourrir les humains.« 

C’est un argument souvent évoqué par les mouvances anti-spécistes. Voyons un peu ce qu’il en est vraiment….

Sur les 55 millions d’hectares que compte le territoire français métropolitain (550 000 kilomètres carrés), un peu plus de 28 millions d’hectares sont aujourd’hui occupés par des activités agricoles.

Les sols non artificialisés se composent de :

37 % de sols cultivés, avec seulement 12 930 hectares pour les choux, racines,et tubercules fourragers, et tout juste 1 664 860 hectares de fourrages annuels, maïs fourrage et ensilage (plante entière) et autres fourrages annuels qui, pour la plupart, sont cultivés sur l’exploitation de l’élevage.
34 % de sols boisés, sylviculture.
19 % de surfaces toujours en herbe, 6 845 564 hectares de prairies naturelles entretenues uniquement par les troupeaux et qui représentent non seulement des puits de carbone efficaces mais qui sont aussi des trésors de biodiversité pour la plupart incompatibles avec la culture vivrière humaine.
6 % de landes, friches, maquis, garrigues 2 449 703 hectares de terre tout simplement impropre à d’autres cultures et qui seraient de véritables foyer incendiaire sans entretient par le pastoralisme.

Donc voici le véritable visage de l’élevage en France. Loin d’être le monstre gourmand qui nous est présenté habituellement, avec ces chiffres du bureau des statistiques sur la production agricole, on s’aperçois que cette activité entretient simplement nos paysages, et préserve les milieux ouverts qui sont une richesse inestimable. L’élevage est donc la pierre angulaire sur la quel repose la qualité de notre environnement.

Lire aussi l’expertise complète de l’INRA ici qui en arrive aux mêmes conclusions.

Source Image : Rapport du bureau des Statistiques sur les Productions et les Comptabilités Agricoles – provisoire -France entière – Cultures fourragères.

Plus de publications
Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Social profiles