ET SI DEMAIN LES ECOLOS ETAIENT AU POUVOIR et que LA CHASSE SOIT ARRETEE ?

4071 Views
Temps de lecture :12 Minutes, 43 Secondes

Publication presque humoristique !!! ILOUPDEV Unis Pour la Ruralité.

L’arrêt de la chasse représenterait pour l’état une augmentation
de + 693 MILLIONS € de salaires ANNUELS pour une embauche de 38 500 nouveaux fonctionnaires, rien que pour la gestion des sangliers et cervidés.
Rappel : voilà ce que disent ces militants (plus ou moins connus) d’une écologie punitive, dans les gazettes ou sur les plateaux de TV :
Le premier (Aimeric CARON) explique sur les plateaux de télévision «qu’il faut interdire la chasse et si besoin est, de faire intervenir des fonctionnaires pour remplacer les chasseurs ».
Le second (Marc GIRAUX, porte-parole de l’ASPAS) propose de « remplacer les chasseurs par des Loups » et « de stériliser les sangliers ».
Le troisième (Pierre RIGAUX, auto-proclamé Naturaliste) veut « sortir les chasseurs assassins ».
Le quatrième (Cédric VILLANI, convaincu de son talent) veut faire voter une loi interdisant l’accès de la chasse aux chiens courants.
Le Cinquième (Yannick JADOT patron de EELV) veut arrêter la chasse s’il est élu à la présidentielle.
Les suiveurs, les plus délirants, c’est la foule d’adeptes qui badent leurs mentors… Végans, antispécistes, milliardaires, Nagui, et les autres anonymes de la base, contents et fiers de cotiser à des organisations comme l’ASPAS ou L214.

Ils veulent imposer au monde leurs délires par des violences sur biens et personnes, par l’insulte et l’argent.
Ils connaissent autant le monde animal et la vie sauvage que Donald TRUMP connaît la danse classique.
Alors, impossible de convaincre ces adeptes là que leurs gourous frôleraient la folie.
Mais essayons quand même au cas où…
Gestion des espèces SAUVAGES selon les écologistes.
Chacun, par souci de rigueur, pourra corriger ou amender les chiffres énoncés ici, selon l’une ou l’autre des sources et selon les périodes de publications mais nous ne sommes pas ici aux chiffres après la virgules…

Cette publication-ci n’est pas destinée à une élite mais davantage à ceux qui à l’ordinaire n’auraient pas accès à ces informations, soit par manque d’opportunités, soit par manque d’intérêt, soit par ras-le-bol de la bêtise humaine. Elle a juste pour ambition d’atteindre un public profane soumis à des clips et discours émotionnels autour de la chasse.
Néanmoins, de près, ces chiffres donnent le vertige, si demain la chasse devait être interdite.

Petit Rappel : Par la chasse sont prélevés chaque année environ 700 000 Sangliers en France.
La population globale de sangliers est estimée environ entre 3 et 4 Millions en France et son expansion est mondiale.
Leur croissance est d’environ 100 % par an. On retiendra ici par précaution + 50 % seulement. Chiffre hyper cool, conservateur !!

ANNEE 2022 :

Les écologistes seraient arrivés au pouvoir. La chasse donc est arrêtée.
Le nombre de sangliers est estimé à 4 millions.
Celui des cervidés à environ 1 700 000.
Nos 5 experts écolos, cités en introduction, alors un peu gaussés par des vieux chasseurs, réalisent qu’avec l’arrêt de la chasse, la population de sangliers projetée à 5 ans sera en France de :
(2022 : 4 x 1,5 = 6 000 000), donc on calcule …
2023 : 9 000 000
2024 : 13 500 000
2025 : 20 250 000
2026 : 30 375 000 !!!! SOIT UN SANGLIER POUR 2 HABITANTS !!!! Mamamia !!
(Nota : Le taux est à appliquer sur l’année N – 1)
Face à ces chiffres énoncés, donc face à cette réalité, ils décideraient alors de mettre en œuvre leurs solutions et d’évaluer les moyens auxquels l’état devrait recourir.

Année 2023 :

Le nombre de sangliers est alors estimé à 6 000 000
Conséquences : Problèmes énormes sur les cultures, sangliers dans les villes, intrusions dans les campings, attaques multiples sur les lieux publics, accidents sur les réseaux routiers.
Jamais un pays n’aurait connu un tel envahissement d’espèces animales sauvages.
Le nouveau président ECOLO, Yannick JADOT, demande alors au super expert naturaliste, Mr Marc Giraud (ASPAS) de calculer le nombre de loups nécessaires pour réduire de 50% la population de sangliers conformément à ce que ce dernier propose.

Objectif : faire tuer et bouffer par les loups, 3 000 000 de sangliers.
Marc Giraud pose alors le calcul suivant (qu’il ne comprend pas vraiment) et demande l’aide de son pote Cédric Villani,mathématicien à la retraite :
Sachant qu’un loup consomme 3,5 kg de viande par jour soit 1278 kg / an et qu’un sanglier pèse en moyenne 75 kg, il faudra alors trouver pour l’année 2022, des meutes de loups, capables d’ingurgiter 225 000 tonnes de viandes par an. (On considère que tout est consommé, y compris les carcasses, 3 000 000 X 0,075 = 225 000 t puis / 1,278 ).
Nos 5 larrons calculent alors qu’il faudrait réunir en France environ :
176 056 gentils Loups. (super … on s’éclate !!!)

Yannick JADOT (alors Président de la république) demande :
« Mais comment faire venir les 176 056 Loups, on va les trouver où ? ». « IMPOSSIBLE » !!
Il demande alors à Marc GIRAUD de stériliser ces satanés sangliers, comme ce dernier l’avait si subtilement proposé.
Aymeric CARON revient à son idée de campagne : « embaucher des fonctionnaires, pour remplacer les chasseurs ». « On les endort (les sangliers) et on les stérilise » Comme le pense Marc GIRAUD … fastoch… !
Si on doit réguler 3 000 000 de Sangliers sans chiens courants.
Combien faut-il de fonctionnaires ?
Les 5 potes décident de tenter l’expérience en vrai. Ils font appel à notre Hugo CLEMENT national, guerrier du 16 ème, entrainé à Fort Boyard, pour les accompagner.
Finalement, après une journée éprouvante et revenant bredouilles, sans avoir pu rencontrer le moindre sanglier, ils décident d’évaluer le nombre de fonctionnaires à former à ce sport particulier, pour réaliser les captures.

Ils questionnent des vieux chasseurs qui estiment le prélèvement possible, à environ 2 sangliers par semaine à l’approche, soit 104 captures (sur 52 semaines), par fonctionnaire, dans les zones à fortes densités et par fonctionnaire averti (avis aux lecteurs… pas d’égo pour le coup J ) …
Le nombre serait alors de 28 846 fonctionnaires par an (à partir des chiffres précédents, par le pote mathématicien Cédric VILLANI, 3 000 000 / 104)
Les vieux chasseurs n’ont pu calculer le coût exact pour les contribuables mais estiment la masse salariale (1 500 € par fonctionnaire) à :
520 Millions par an de dépenses en salaires de nouveaux fonctionnaires.
Il faudra bien évidemment penser à indemniser tous les dégâts aux cultures et tous les frais annexes qu’on peut imaginer.
Yannick JADOT décide alors que pour les autres espèces finalement « on laisse tomber »
(Font chier ces bestioles) et se retourne vers l’ASPAS et L214 pour une aide financière.
Les deux associations se barrent en courant, …même pas mal… les cotisations tombent quand même !!
Mais les autres là… les cervidés, on les a oubliés ?
Les forestiers de leur côté, alertent que les cervidés sont en croissance constante, de + 35 % an et bouffent les forêts à une vitesse jamais observée, surtout les jeunes pousses.

Pierre RIGAUX (le naturaliste auto-proclamé) est détaché auprès des administrations compétentes pour évaluer le nombre de cervidés prélevés en France. On lui communique le chiffre de 500 000 prélèvements / an.

Sur un total d’environ 1 700 000 cervidés (chiffre à consolider par les autres experts).
Les SUPERS écolos se réunissent à nouveau autour d’un bon repas frugal de fruits et de graines, pour faire les mêmes calculs que pour ces putains de sangliers.
Les vieux chasseurs évaluent que 1 cervidé prélevé par semaine serait peut-être possible (toujours en approche et sans chien).
Le mathématicien calcule qu’Il va falloir augmenter alors le nombre de fonctionnaires à +9 615 fonctionnaires soit encore + 173 millions d’€ / an de salaires pour la gestion des cervidés.
Les 5 potes experts écolos et naturalistes font un premier bilan général du Coût de l’arrêt de la chasse.
Au total c’est + 38 500 nouveaux fonctionnaires sur le terrain (sans compter le personnel administratif).
Ou aussi 693 Millions € / an de salaires. (520 millions + 173millions )
Saleté de bestioles !!!! putain de nature !!! dire qu’elle devait s’autoréguler !!!
Nous avons conduit le calcul sur 2022. Amusez-vous à le faire pour l’année 2025 et évaluez le nombre de fonctionnaires à engager ou l’amusement qui conduirait à stériliser les bestiaux… hilarant !!!
On vous laisse aussi le soin de démontrer la réalité pour les renards et les blaireaux…
A vouloir sortir l’homme de la nature on veut jouer avec la vie et le feu.
L’homme est souhaité à être recaler sur les étagères au rang de simple observateur.
Il doit céder sa place au monde animal…trop marrant…
Ceci n’est qu’une fiction…mais la réalité s’en approche.

La question est : Comment des parlementaires peuvent donner du crédit à ces thèses ?
On a froid dans le dos.

PS : Pierre Rigaux (auto-proclamé naturaliste) a dans un article, appelé la femelle du chamois « CHAMOISE !!!! » Véridique !!! (Capture d’écran sur Facebook).
Un chasseur lui a signalé qu’une LEVRETTE n’était pas la femelle du Lièvre !!!
ILOUPDEV et TOUS UNIS
(Agriculteurs, éleveurs, chasseurs alcooliques anonymes, citoyens de la ruralité et tant d’autres…).
Bien à vous.

Plus de publications
Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close
Social profiles