La méthode anti-spéciste : Le harcèlement

1258 Views
Temps de lecture :2 Minutes, 23 Secondes

Les anti-spécistes depuis toujours utilisent diverses méthodes pour imposer leur point de vue. Fake news (anatomie comparée, interprétations farfelues d’études scientifiques, etc), manipulation (Videos L214, documentaires orientés) ou encore le harcèlement. C’est sur ce point que nous allons nous attarder ici.

Que vous soyez une célébrité, un restaurateur, un professionnel de la santé ou un simple citoyen, si vous critiquer le veganisme et/ou l’anti-spécisme, vous n’échapperez pas au courroux de leurs adeptes.

Prenons un exemple concret :
Une vétérinaire partage son point de vue sur les croquettes veganes dans un magazine national. Bien entendu, et sans surprise, celui-ci est très défavorable. Nous sommes en droit de penser qu’en 2021 un professionnel peut exprimer librement son avis éclairé et qui par ailleurs, fait consensus.
Et bien manifestement, non et il n’en fallait pas plus pour enclencher la machine :

Un partage sur un groupe Facebook et la réaction est immédiate

Un membre retrouve rapidement la vétérinaire sur Facebook et enjoint tout le monde à laisser un faux avis négatif.

En quelques minutes, la note passe de 4,2 à 3,2

Ils partagent enfin fièrement leurs faux avis et se gaussent d’avoir fait chuter la note du cabinet et d’avoir « tué » cette vétérinaire

Cette attaque a finalement tourné court grâce à l’intervention d’internautes qui ont rapidement et publiquement dénoncé ces agissement en diffusant ces captures.

D’autres professionnels sont régulièrement et plus durement attaqués, parfois certains sont poussés au suicide, comme cette bloggeuse espagnole.
Tuer pour une « cause », ou une « croyance philosophique » ? Au moyen Âge, les croisades étaient monnaie courante, mais de nos jours ? Ce fanatisme est inquiétant et surtout est une véritable régression.

Plus de publications
Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close
Social profiles