Le Lobby Vegan Existe !

4581 Views
Temps de lecture :8 Minutes, 52 Secondes

L’Ecole de Guerre Economique, le financement de l’antispécisme et la politique.

Préambule

Cet article aurait du être écrit en un après midi, corrigé et validé dans la soirée mais un minimum de rigueur est devenu un maximum de rigueur. En effet la compilation des sources, les conversations avec les membres de la FOR, montrent que ce sujet doit être traité avec le plus grand des sérieux.

Contexte et rappel des faits

Novembre 2018: un membre de la Fédération des Omnivores Responsables (FOR) s’est posé une question simple : comment une petite association comme « Stop Gavage » est devenue L214. La réponse est simple et accessible à tous, le dépôt obligatoire des comptes sur le site de l’Assemblée Nationale !

Journal Officiel Gouv.fr

Ce site nous offre la pièce jointe ci dessous (et une autre sur laquelle je ferai un autre article)

A cela je rajouterai la présentation de L214 pour son Assemblée Générale début 2018

Visuels L214 PDF

Ces 2 pièces déposées par L214 auprès de l’Etat et de ses membres en assemblée générale, font preuve d’une arrivée de fonds étrangers sur le territoire français. L214 doit utiliser cet argent dans 2 axes de sa lutte antispéciste : le poulet de chair et les universités françaises avec un délai de 2 ans. Les 2 ans sont échus …

Cette découverte, relayée par la page associée No Vegan – L’Omnivore Libre et d’autres groupes arrive très vite aux oreilles de la presse professionnelle et de quelques élus politiques.

Web Agri

Cnews.fr

La magasine « We Demain » publie un dossier en février sur ce financement issu des GAFAM, mais les GAFAM sont des acteurs mineurs de cette guerre, il y a le FAIRR !

Quelques lignes plus haut je vous ai parlé du FAIRR, c’est un projet de monsieur Coller qui a pour but d’influencer l’activité de TOUS les géants de l’agroalimentaire, page 36-37-38.

Trop souvent les personnes, qui comme moi se battent contre un monde sans animaux, pensent aux GAFAM, cependant la City et monsieur Coller sont bien plus dangereux !

Image issu du magazine We Demain

Naturellement une levée de boucliers de la part des éleveurs français eût lieu, cependant un aspect du problème échappa à beaucoup, L214 et le Parti Animaliste sont intimement liés par le biais leurs cadres fondateurs. Cet article vous fera comprendre le sac de nœuds .

Je JDD

En résumé, si un bénévole du Parti Animaliste colle des affiches de campagne en portant un T-Shirt L214, ce n’est pas légal . Comme dit un ami « Dura lex sed lex » !

L’Ecole de Guerre Economique, la plus respectée de toutes nos grandes Ecoles,

Wikipedia

La semaine suivant cette découverte de l’apport de fond étrangers à L214, je découvrais que l’Ecole de Guerre Economique avait publié un rapport fort intéressant sur le financement étranger de la nébuleuse animaliste – antispéciste.

Infoguerre.fr PDF

Je ne ferais pas ici le résumé de 96 pages d’un rapport admirablement documenté. Je voudrais que vous jetiez un coup d’œil sur la page 49, mais tout est à lire attentivement.

Vous pourrez y découvrir qu’en plus de l’OPP, un fond de pension anglais, le Fond Coller, fait du prosélytisme auprès de nos médecins, avec nos généralistes comme cible. Et cerise sur le gâteau de l’amertume, une ex-filiale du Crédit Agricole a joué contre l’élevage français . Alors, ici, loin de moi de vouloir déclarer une guerre entre les éleveurs et leurs caisses locales, sachant que toutes les décisions étaient prises à Paris ou Londres. Il faut tout de même se demander pourquoi et comment le CA s’est retrouvé à soutenir des animalistes-antispécistes, et ce peut-être à son insu . Le CA a modifié le nom de cette filiale depuis et l’a vendue au fond Coller en 2012. BNP Paribas (autre banque autorisée à pratiquer des taux bonifiés pour les agriculteurs) n’est pas en reste et met la main à la poche pour éditer un rapport du CIWF. Mais pour l’EGE, cette ex-filiale du CA est un pion de plus sur l’échiquier dans la guerre que se livre les animalistes-antispécistes et l’élevage français.

En ce qui concerne l’ex-filiale du CA, dont le siège est à Paris, il serait intéressant de leur demander quels liens ils entretiennent avec leur ancienne maison mère, tout le monde garde son ancien carnet d’adresse de contacts utiles.

Conclusion et Questions

Depuis 3 ans l’EGE suit les mouvements animalistes et publie régulièrement, mais malheureusement pas à destinations des politiques. C’est donc à nous, citoyens, de relayer ces informations auprès de nos élus (locaux, syndicaux …), ceci afin de combattre à armes égales .

Le mouvement animaliste maîtrise le tempo de la communication médiatique et de la manipulation des informations. Nous devons travailler sans haine ni vindicte, et surtout travailler sur des faits établit et sur la loi.

La surveillance des animalistes par les RT, la DGSI et DEMETER n’est qu’une petite part de la surveillance dont ils font l’objet. Les enjeux de souveraineté nationale, d’ingérence politique et de contentieux commerciaux les emmèneront encore plus vite devant la justice que le malheureux caillassage des vitrines d’un artisan boucher. Pour reprendre une citation: « ce sont les idiots heureux du capitalisme ».

Les questions que nous pose cet état des lieux sont nombreuses, voici les principales :

1- L214 a-t’elle investi à hauteur de son budget contre les poulets de chair et pour s’implanter dans nos université? Si oui peut on avoir accès au budget consacré à chacun de ces objectifs?

2- Nos élus ont-ils connaissance des rapports de l’Ecole de Guerre Economique? Comment leur faire connaître?

3- Les relations entre le PA et L214 sont-elles un points faible à exploiter?

4- Le fond de pension anglais est un joueur ignoré de l’échiquier, comment le faire connaître?

5- De quel côté sont le Crédit Agricole et BNP Paribas, leurs clients ou les animalistes?

6- Peut on espérer qu’une commission d’enquête parlementaire s’intéresse de près aux financements de la mouvance animaliste?

Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Close
Social profiles